Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Street Magic (Volshebniki Dvora) et Heroes (Geroi)
  • Street Magic (Volshebniki Dvora) et Heroes (Geroi)
  • : Blog consacré aux groupes Street Magic (Volshebniki Dvora) et Heroes (Geroi) constitués de jeunes adolescents russes.
  • Contact

Traduction

Google-Translate-English to French  Traduire français en Russian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Spanish Traduire français en German  Traduire français en danish Traduire français en Polish Traduire français en Arabic  Traduire français en Italian  Traduire français en Arabic 
 

Rechercher

Ecouter Street Magic


Ecouter Heroes

 

 

Suivre Heroes sur Twitter

Archives

Acheter un album Street Magic

/ / /

5912Sergey Paramonov  (Сергей  Парамонов) fut sans doute l'un des chanteurs les plus connus en URSS et dans le bloc communiste dans les années 1971-1976 et par la suite comme compositeur dans les années 80.


Presque inconnu du public occidental pour des raisons historique de frontière  politico-culturelle, il fut en URSS une véritable star, au sens que l'on donne à ce mot dans  le monde du show business. Dès l'enfance, il fit avec le BDH, des tournées incessantes sur tous les continents. Adulte, il fut un compositeur recherché principalement  dans le domaine des musiques de film, du pop-rock et de l'opéra.


Sa fin tragique et précoce fini de faire de lui une véritable légende dans son pays natal. Même si, en raison d'un développement limité de l'audio visuel à cette époque en ces lieux, les documents sonores et photographiques sont très rares.

Les diminutifs et les noms propres

Les russes ont un point commun avec les espagnols et les italiens. Ils sont grands  consommateurs de surnoms, diminutifs et appellations affectueuses, principalement à l'égard  des jeunes. Le plus utilisé pour Sergey Paramonov fut Serezha mais on en trouve beaucoup  d'autres... "Serezha" ( Серёжа ) fut même utilisé dans les documents officiels du BDH et  pour le nommer sur les titres des albums où il était soliste. Mais si ces termes ne sont pas  utilisés pour désigner un adulte, ils continuent souvent à le désigner pour parler de sa  jeunesse. Il faudra donc en tenir compte si vous voulez faire des recherches complémentaires sur le web russe

Les noms propres et le nom des oeuvres sont des transcriptions latines a partir du cyrillique. Il peut y avoir quelques différences avec l'orthographe que vous trouverez sur le web ou celle que vous avez l'habitude de pratiquer. Lorsque cela était possible, nous vous avons donné l'écriture originale.

Enfance

Sergey Paramonov (Сергей Владимирович Парамонов) est né le 25 juin 1961 à Moscou, région (ou  district) de Perovskom. Issu d'une famille modeste (Son père, Vladimir Sergeevich Paramonov (1936 −2003) était  ouvrier serrurier dans une usine de Moscou, Sa mère, Liudmila Sergeevna Paramonova  (1935—2005) travaillait comme femme de ménage), rien ne le prédisposait au chant ou à la  musique. Mais Sergey était aussi un surdoué de la musique. Dès trois ans, il se donnait en spectacle   à la maison de retraite Lenine de Baumanke et était invité à participer à toutes les fêtes  locales. Comme tous les enfants un peu extravertis.... Peut être....
Mais vers 5 ans, ses dons pour la  musique ont commencé a attirer l'attention. Au jardin d'enfant, on mit un piano et une  éducatrice à sa disposition. Et sa facilité à maitriser l'instrument le distingua rapidement  du reste des autres enfants.
Le groupe de pionniers dont il dépendait lui offrit un accordéon. Il apprit à en jouer  seul et fort honorablement en moins de 6 mois ! L'état (on est en URSS) , voyant ses dons, l'inscrivit à  l'école de musique «Серп и молот» (La faucille et le marteau) (On est vraiment en URSS)
Il devint rapidement virtuose, soliste....Mais la suite est une autre histoire. En  1971, Serezha entrait au BDH

 

S 01

Victor Popov (Виктор Попов) et le BDH (БДХ)

Le BDH, qui est certainement le coeur d'enfant le plus célèbre au monde...ne s'est jamais vraiment  appelé ainsi.
En fait, le БДХ (acronyme de Большой детский хор  soit "Grand coeur d'enfant") s'appelait en réalité "Большого Детского Хора Всесоюзного Радио и Центрального Телевидения" (Grand coeur d'enfant de la radio de toute l'Union et de la télévision centrale....ouf) Toute une époque ! On comprend pourquoi les russes ont simplifié....
Depuis 1998, date de la mort de son créateur, la formation s'appelle "Grand coeur Victor Popov" mais les initiales sont restées.

Victor Popov

popovVictor Popov (Prononcez Papov) est certainement l'un des chefs de coeur et d'orchestre les plus talentueux de notre époque. Il a consacré toute sa vie au maintien et à la renaissance de l’une des plus authentiques traditions musicales en Russie, le chant choral. Même si il est surtout connu pour avoir dirigé le BDH pendant presque trente ans (Et c'est bien sur pour cela qu'il est cité ici) il ne s'est pas limité à la direction de ce coeur.


Né le 10 décembre 1934 dans la ville de Bezhetske de la région de Tver, il entre en 1945 à l'école de musique  de Moscou (Catégorie coeur, bien sur) dans la classe du professeur V.Sveshnikov. Il continua ses études artistiques au conservatoire d'état Tchaikovsky (Classe de coeur du professeur A.B.Hazanova) dont il sorti diplômé en 1958, mais dès 1955, il fut nommé professeur à l'école de musique pour enfant de Moscou.

 


Au terme de ses études au  conservatoire, il travailla comme chef d'orchestre dans le choeur D'enfant de l'I.R.S. de l'éducation d'art de l'Académie des Sciences pédagogiques (1957-1964) et dans l'Ensemble municipal de chants et de danses des pionniers du Palais De Moscou  (1964-1969). Dans le même temps, il fut professeur à l'École normale D'État  "Lénine",  puis à l'École normale de musique de l'état (de 1960 jusqu'à 1975) et à l'académie russe de la musique.


En 1970, il créa le BDH qu'il dirigera pendant plus de tente ans, et devient simultanément le chef du Choeur des garçons de l'école de Moscou. Avec ces deux formations, victor Popov devint lauréat de la plupart des concours internationaux dans des domaines aussi variés que la chanson, les cantates, les symphonies . Tout ceci aussi bien pour les auteurs nationaux qu'étrangers .

 

 

1976-Popov

Victor Popov en 1976.

 
De 1980 à 1993, il conduit la classe de chef de coeur au concervatoire d'état de Moscou dont il devient titulaire en 1990.
 En 1991 Victor Popov fonde l'établissement d'enseignement supérieur "'Académie de l'art choral" et devient son premier recteur,  le restant jusqu'à 1997. Avec cette formation, la Russie redeviendra l'un des phares du chant choral et victor Popov en sera son leader incontesté. Au programme, de la musique spirituelle et laïque dont : la Messe h-moll de JS Bach, "la Neuvième symphonie" et "Missa solemnis" de Beethoven, "le Requiem" de Mozart, "Gloria" de Vivaldi, "Harmonie-Messe" de Gajdna, "Stabat Mater" de Schubert, "le Requiem" de Verdi, "l'Enfance de Christ" de Berlioz, "la Liturgie du St Jean Chrysostome", la "cantate "Moscou"  "1812" de Chaikovsky, "Ioann Damaskin" de Taneeva, la cantate "le Printemps" de Rakhmaninov, "la Liturgie du St Jean Chrysostome" .. Et bien sur, beaucoup d'autres
Victor Popov, c'est plus de 2000 oeuvres différentes interprétées, autant de programmes spéciaux télévisés, des créations prestigieuses, une multitude de CDs au quatre coins du monde, des manuels de musique et d'harmonie, des centaines de colloques et conférences.....et des dizaines de chefs de coeur formés  qui officient en Russie et à l'étranger.
Il finira sa vie doyen des trois plus grandes facultés de musique de Russie et titulaire de la chaire en direction de coeur.

 

 2001

Victor Popov en 2001.


C'est tout ?  Non, je ne résiste pas à vous citer ses décorations du plus pur style soviétique....
Artiste du peuple de l'URSS (1990), Artiste du peuple de la RSFSR (1983), Artiste émérite de la RSFSR (1977), Lauréat du prix du Komsomol Léniniste (1980), Lauréat du prix de la mairie de Moscou dans le domaine de la littérature et l'art (1996), Officier de l'ordre de l'Amitié des peuples (1994) ....
Victor Popov a reçu en 2002 le prix d’Etat de la Fédération de Russie, la plus haute distinction décernée dans son pays aux musiciens. 
Et la France l'a fait  “Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres" (en 1991 par Jack Lang, alors Ministre de la Culture). Une vie bien occupée....

Victor Popov nous a quitté le 28 juillet 2008. 
Il est enterré au cimetière Vagan'kovsky à Moscou.


BDH

En 1970, Victor Popov oeuvrait déjà depuis quelques temps pour la création d'une formation nationale capable de rivaliser avec celles des pays étrangers. En Avril, le "comité D'État du Conseil des ministres de l'URSS de la télévision et la radiodiffusion" décida de sa création et Victor Popov fut "invité" à en prendre la direction. Victor Popov estimait qu'il lui fallait 7 ans pour atteindre un niveau international. Mais 6 mois après, bien sur, on lui demandait déjà des comptes et les sept années prévues allaient devoir se réduire à deux.


Quoi que l'on puisse penser du système soviétique, il faut lui reconnaitre une gestion des talents sans équivalent ailleurs. Détection des dons, écoles et facultés pour les développer, gratuité totale des études, et avantages substantiels pour les plus méritants durant toute leur carrière. La recherche de nouveaux prodiges était , bien sur, affaire de l'état mais aussi des entreprises, des écoles , des associations....Le BDH ne faisait pas exception dans ce domaine et c'est même ce système qui permit de relever le chalenge. Dès ses premières années, le coeur recruta des chanteurs et des solistes d'une qualité exceptionnelle qui lui permirent rapidement d'acquérir une renommée internationale de premier plan.

 

1976-Concert salle des colones- Mais pourquoi s'apelle t'el1

1976 - Concert salle des colonnes- Mais pourquoi s'appelle t'elle comme ça ?  


Le répertoire était varié et touchait tous les domaines musicaux, de la chanson populaire aux oeuvres classique célèbres (Bach, Mozart, Shubert…) , de la musique folklorique aux oratorios. Les premières et les créations étaient l'une de leurs spécialités et les artistes nationaux faisaient régulièrement appel à eux pour présenter leurs oeuvres. Les concerts se succédaient dans toutes les villes de l'Union et sur tous les continents (Amérique latine : Bresil, Venézuela, Chili, Argentine , Europe en particulier Italie et les deux Allemagnes, Japon.....)

 

1979-Orlenok - Le BDH dans son registre folklorique

1979-Orlenok - Le BDH dans son registre folklorique


Le BDH s'est produit lors de la majorité des concours internationaux et en a toujours été un des principaux lauréats. Dès sa création, le coeur était amateur, et aujourd'hui encore l'enseignement du chant choral y est totalement gratuit.

 

1986-seattle- Le BDH va meme aux usa

1986-seattle- Le BDH va meme aux usa


Pour tout ce que nous avons dit (et ce que nous n'avons pas eu le temps de dire) le BDH fut sans doute (avec le Bolchoï) la plus célèbre et la plus populaire formation musicale de Russie.

Depuis quelques années, le BDH traverse une crise dût semble t'il, à un manque de création nouvelles des artistes Russes et recentre son répertoire essentiellement sur la musique classique. Depuis le décès de son illustre créateur, Victor Popov, le coeur est dirigé par Irina Evguéniévna Shlenskaja

Difficile de résumer en quelque lignes l'histoire de cette formation prestigieuse ! Les plus passionnés ( et les plus téméraires) pourront trouver toutes les informations sur le site officiel (Uniquement en russe bien sur) : http://www.bdh.ru


Les vidéo sont là : www.bdh.ru/video/songs/songs.shtml
Et les photos ici   : www.bdh.ru/photo/photo.shtml


Serezha et le BDH  

Serezha donc, passa les auditions du BDH en 1971 avec la chanson "Antoshka" qu'il interprètera régulièrement par la suite.

Antoshka  (Антошка)


Il fut admit comme choriste dans le coeur des cadets, mais gravit rapidement tous les échelons. En 6 mois, il fut choriste principal, puis soliste. En moins d'un an, il devenait le principal soliste du BDH.

 

EntrÇe au BDH 1971 1972 Premiers concerts Sergey Ö droite

 



Entrée au BDH en 1972. Sergey Paramonov, tout à droite sur la photo d'un de ses premiers concerts.

 

Grace à son talent, bien sur, mais aussi grace à une suite de circonstances favorables que nous avons évoquées plus haut. Victor Popov avait besoin de talents exceptionnels pour relever les défis qui lui avait été imposés. L'engouement du peule russe pour le chant fit le reste.


En 1972, comme tous les ans, se tenait une manifestation musicale appelée "La chanson de l'année" ("Pesnja-72") dans la salle des colonnes à Moscou. Un an et demi après sa création, le BDH en était le principal invité. Serezha y interprèta Krokodil geny. La chanson n'était pas nouvelle puisqu'elle apparaissait déjà dans le dessin animé "Cheburashka" mais avait été entièrement réécrite pour l'occasion. Et l'incroyable se produisit ! Le public réclama que la chanson fut bissée! La pratique n'existant pas en Russie à l'époque, Victor Popov rechigna un peu, ne sachant trop que faire, puis finalement s'exécuta....

 

Fin 1972 (Pesnja-72) Fin 1972 (Pesnja-72) 02 

 

Le concert Pesnja 72 salle des colones à Moscou  Fin 1972

L'anecdote peut faire sourire, mais il faut se rappeler qu'en ces temps là, le rappel n'était pas de mise dans les manifestations officielles, voire totalement "politiquement incorrect" . Ce qui n'était pas rien en URSS dans un spectacle où étaient invités également toutes les huiles du gouvernement, y compris le premier secrétaire du parti. Seuls trois artistes y ont été bissés au cours de l'histoire de "La chanson de l'année" : Anna Herman,  Muslim Magomaev et bien sur Sergey Paramonov. C'est dire....

 

S 06


La carrière de soliste de Sergey était lancée ! Le succès populaire fut total en Russie et à l'étranger. Et il est même difficile de distinguer la part du BDH et de son soliste dans l'engouement qu'ils suscitèrent dans les années 70. Bien sur, le succès du BDH n'est pas dut qu'a celui de son soliste, loin de là. Mais il fut sans aucun doute l'un des instruments de Victor Popov pour faire du BDH ce qu'il est devenu, et dans le temps qu'il lui était donné. Et ceci déterminera la vie future de Sergey Paramonov.


La suite est facile à résumer. Sergey fut de toutes les tournées (ou presque) de tous les concerts....Tout ce que l'Union comportait comme musiciens ou écrivains écrivait pour le coeur, pour son soliste ou les deux à la fois. Les plus prestigieux chefs d'orchestre (Klavdia Shulzhenko, Lydia Ruslanova, Maïa Kristalinskaja, Léonid Utesov entre autres) réclamaient à travailler avec le BDH.


Pour Serezha, c'était des sacs de lettres d'admiratrices, des interviews télévisés, des réceptions, des félicitations officielles de tous les membres du gouvernement et du chef de l'état... Il fut même une année, suprême honneur, le représentant unique de l'association des pionniers lors de la remise des bouquets à Léonid Brejnev. Il était devenu une star (au sens que l'on donne maintenant à ce mots pour les acteurs du show-business) et même un modèle donné aux enfants de toute l'Union. Pas de statue à son effigie quand même....

Crocodile gena  1973  La vidéo aurait été tournée à Orlenok

Victor Popov, qui par ailleurs n'était pas connu pour avoir la louange facile, en disait :
"Il a chanté peu de temps avec nous, mais ce qu'il a fait au BDH peut être appelé sans aucun doute un évènement musical. Cela a été particulièrement évident à "La chanson de l'année" où Sergey a interprété pour la première fois "рокодил Гена" (Krokodil geny). Dans les dessins animés elle est chantée par un adulte. Mais, à mon avis, elle ne serait pas devenue aussi populaire, si elle n'avait pas été chantée par le gamin, et par un tel gamin, comme Serezha. Il chantait de manière claire et cristalline. Il était tout à fait unique. Il possédait une qualité rare pour un enfant : il ne craignait pas la scène, il n'avait aucun trac. Avec lui, il n'était pas nécessaire de répéter longtemps. Il sentait instinctivement toutes les nuances de la partition et les reproduisait naturellement. Son naturel et sa virtuosité resteront sans doute inégalés."

Pesnja 74  (En 1974 évidement)  Ca y est, la télé russe est passé à la couleur...En fait, pesnja 73 avait aussi été tourné en couleur mais seuls quelques extraits nous sont parvenus.

Sergey est resté soliste du BDH de 1971 à 1975. Il marqua tellement les esprits de ses compatriotes que, 35 ans plus tard, il n'est toujours pas oublié en Russie et suscite toujours la ferveur dans le monde des professionnels de la musique. A tel point que Serezha est le seul soliste auquel le coeur consacre un chapitre à part dans son histoire officielle.

 

1974 Village de pique-lac (Щук-озеро)

1974 Village de pique-lac (Щук-озеро)

 

Malheureusement, comme il est dit plus haut, peu d'enregistrements ont été faits et seul une vingtaine nous sont parvenus. Il s'agit pour l'essentiel de chansons comme seule l'union soviétique savait en écrire. Cela ne nous donne donc qu'un faible aperçu de son répertoire et ne nous permet pas de juger de l'engouement incroyable qu'il engendra
Quand aux vidéos, le fond se réduit à ce qui est présenté ici....

L'adolescence

Tout passe et les enfants grandissent. Lors d'un récital consacré au poète Robert Rozhdestvenskogo, en mai 1975, il ne put interpréter correctement la chanson «Просьба» (Prosba) et commença donc là sa mutation vocale.

1975   Sergey en 1975 Un des derniers concerts



Sergey en 1975 lors d'un de ses derniers concerts.

 

Chanter pendant cette période ne peux qu'altérer les cordes vocales, mais néanmoins, sergey continuait à se produire. Mais il fut de plus en plus remplacé et vécu difficilement le fait de voir d'autres solistes chanter les chansons qui avaient été écrite pour lui. ( en particulier Vitaly Nicolaev  (Виталий Николаев) qui deviendra célèbre avec la chanson "la forêt Belovezhsky" (Беловежская пуща)).  (voir à la fin chapitre "épilogue")

1975 Vitaly Nikolae et sergey
Vitaly Nikolaev (à gauche) et Sergey Paramonov (à droite) en 1975.


Fin 1975, serezha quitait le coeur. Difficile pour lui de vivre dans le souvenir de ses succès et son instabilité personnelle ne lui simplifia pas la tâche. Quelques années plus tard il dira même : "Je n'envie pas les enfants qui sont populaires"
Vinrent alors quelques années d'indécisions et d'instabilité. Il entra à l'école musicale d'Ippolitova-Ivanova et suivit la classe de direction de coeur pendant deux ans mais ne finit pas le cursus. Continuant les tournées avec le BDH et s'essayant à la composition, il délaissa les études et ne se présenta pas aux examens.


De ces année de chant durant sa puberté, serezha en héritera une voix quelque peu altérée, mais le besoin de scène et de public (plus que de gloire) était le plus fort...


Victor Popov en disait : "Il aurait probablement eu besoin d'une vie plus réglée et plus tranquille pour acquérir graduellement de l'expérience, du savoir-faire et en fin de compte le professionnalisme. C'était pourtant accessible à Sergey en vertu de son talent rare". Rien d'autre ne l'intéressait que la musique. Il continuerait donc dans cette voie.
Chantant encore un peu avec divers formations, il allait, à l'âge adulte, être surtout reconnu pour ses compositions.



Quelques fichiers audio....

Nous vous avons réunis ici quelques fichiers audio . Nous n'avons pas choisi d'être exhaustif.
Vous pourrez en trouver d'autres sur le web bien que peu de choses nous soit parvenu. Visitez les liens qui sont en fin d'article mais pas seulement....

 

Les enregistrements audio ne sont pas tous de bonne qualité. Cela est du aux moyens de l'époque et aux différents changements de formats qu'ils ont subit. Ils existe beaucoup de sites russes proposant des fichiers sons en rapport avec cette page. Nous avons choisit un peu en fonction de la qualité mais aussi en fonction des contraintes techniques du blog. En cherchant un peu sur le web, vous pouvez (ou pas) trouver une meilleure qualité pour certains fichiers


Les dates données sont celles de l'enregistrement indiquées par le BDH.


1973

 

Antoshka  (Антошка)    Auteurs : Крылатов Е.П. - Шаферан И.

 

NeVeshatNos (Не надо вешать нос) Auteurs : Песков Н. - Синявский П.

 

Crocodile gena (Песенка крокодила Гены)  Auteurs : Шаинский В.Я. - Тимофеевский А.

 

Chto pod yelkoy    (Что под ёлкой спрятано)   Auteurs :  Песков - Синявский

 

Ya mechtayu o kone  (Я мечтаю о коне)  Auteurs :  Песков - Вольф


1974

 

Natashka    (Наташка-первоклашка)  Auteurs :Чичков Ю.М. - Ибряев К.

 

NeDraznite   (Не дразните собак!)  Auteurs : Птичкин Е. - Пляцковский М.


1975

 

Ulybka  (Улыбка)  Auteurs : Шаинский В.Я. - Пляцковский М.

 

BlueWagon   (Голубой вагон)  Auteurs : Шаинский В.Я. - Пляцковский М.

 

Vojataya  (Наша вожатая)   Auteurs :Чичков Ю.М. - Ибряев К.

 

SkalGory   (Прощайте, скалистые горы)   Auteurs : Жарковский Е. - Букин Н.

 

TPesnya  (Товарищ песня)   Auteurs : Шамо И. - Рождественский Р.

 

Песня о Володе Дубинине.   Auteurs : В. Шаинский - Олев

 

Vesel Veter  (Спой нам ветер)  Auteurs : И. Дунаевский - В. Лебедев-Кумач


Date inconnue

 

Stary_barabanshik  (Старый барабанщик)    Auteurs :  С. Томин - Е. Долматовский

 

YaVeruMachtam  (Я верю только мачтам и мечтам)  Auteurs : Е. Крылатов - Н. Добронравов



Pour finir, un duo avec Vitaly Nikolaev 1975

NaReide   (Вечер на рейде)  Auteurs : Соловьев-Седой В. - Чуркин А.

Sergey Paramonov

Contrairement à beaucoup d'enfants-star, Sergey Paramonov n'a pas "sombré" comme certains ont voulu le laisser entendre.  Bien au contraire. S'il n'a jamais retrouvé la gloire passée, sa carrière "adulte" pourrait être jalousée par bon nombre d'artistes contemporains. Il faut également se souvenir qu'en raison de sa disparition prématurée, il est jugé sur ce que beaucoup pourraient appeler un "début de carrière". Rares en effet sont ceux qui, parmi les compositeurs, ont déchainé les foules avant l'âge de 36 ans !

 

Sergey 03


Et il soufra toute sa vie de la comparaison avec sa grandeur passée. Il travaillera pourtant avec une partie des plus grands artistes russes de son époque. Suivant la tradition locale (et le répertoire du BDH qui l'a formé), il touchera a des genres musicaux très divers, de la chanson pour enfant à l'opéra.


Après des études brillantes mais peu suivies, il revint au piano et se dirigea progressivement vers la composition mais n'oublia jamais ses autres formations musicales. C'est ainsi qu'il travailla avec la formation "Rosconcert" où, selon les cas, il dirigeait les coeurs, interprétait les oeuvres au piano, chantait les créations de V.J.Shainskogo, réglait la mise en scène, composait.... Dans le même temps, il dirigeait les coeurs de l'école musicale "Inspiration, était pianiste et compositeur dans le groupe pop-rock "Cinématographe" avec Boris Rychkov, collabora avec le ballet CTC....

 

Sergey 02


Il conduisit un moment la rubrique "Musiciens d'hier et d'aujourd'hui " à la station de radio "La Jeunesse" puis produisit avec des artistes renommés un album de chansons d'enfants sous le pseudonyme de S Bidonov... (Le surnom lui avait été donné par ses amis un jour où notre artiste avait un peu abusé de la bière, le "bidon" étant un peu la canette de chez nous.) . Comme quoi, les russes aussi peuvent avoir le sens de l'autodérision...


Impossible de citer ici toutes ses activités, toutes les formations avec lesquels il a travaillé. Il va donc falloir résumer et beaucoup de noms, même célèbres en leur pays, vont devoir passer "à la trappe" sous peine de voir cet article ressembler à un listing téléphonique.....Un comble pour quelqu'un dont certains de ses détracteurs disent de lui qu'il eut une vie vide et qu'il se réfugia dans le désespoir ! (dans le milieu de la musique, les "amis" n'en sont pas toujours)


Passons donc directement aux années 90 où nous le retrouvons collaborant avec le BDH mais , cette fois ci en tant que compositeur. Puis il travailla à l'album «Пой, братишка» (1995) d'Alexandre Shaganovym où il écrivit toute la musique.
Il participa aux projets "Lyube '" et "Ivanushki International" de son ancien camarade d'étude Igor Matvienko, ainsi qu'a l'album de solo de Vladimir Asimov... Il composa également plus de la moitié des pistes de l'album d'Andreï Sidenko «l'eau Amère» ainsi qu'une grande partie du répertoire du groupe folklorique "Rusichi" (Les russes).

 

Sergey 01


Les compositeurs ne sont que rarement médiatisés s'il ne sont pas en même temps interprètes. Mais les créations de Sergey Paramonov était appréciée du public et même la télévision lui ouvrait ses portes. Il fut donc choisit pour écrire la musique d'un certain nombre de séries «Эксперты», «Срочно в номер», «Судебная колонка» («Второй шанс», «Квартира для ветерана»), de téléfilms («Жаркий лёд», «Спящий и красавица»), de documentaires  («Пытка золотом»), et de talk show («Вечер с Тиграном Кеосаяном»). Son travail commençait à porter ses fruits. Il était devenu un collaborateur recherché et commençait à jouir d'une certaine notoriété retrouvée. Si sa situation financière fut difficile à la fin de son adolescence, il trouva progressivement certaine aisance.


Sa vie privée fut en revanche plus chaotique. Marié une première fois en 1991, son union ne tint qu'une petite année. Il se maria ensuite deux ans après, en 1994, avec la chanteuse soliste du groupe "Shaherezada" (Une formation de la ville de Saratov) avec qui il eut un fils, Alexander,en 1995. (Les chiens ne faisant pas des chats, suit en cette année 2011 et depuis quelque temps déjà, des études à l'école supérieure des chefs d'orchestre de jazz...)

 

sergey paramonov en 1995 à la naissance de son fils

Sergey Paramonov en 1995 à la naissance de son fils.


Mais ce boulimique de travail avait tendance à délaisser quelque peu sa vie de famille et ses absences répétées eurent une nouvelle fois raison de son couple. Il vécu particulièrement mal le fait d'être privé de son fils en qui il fondait de grands espoirs sans toutefois être tenté de lui faire vivre ce qu'il avait vécu. Il avait pour cela trop mal vécu la fin de son aventure au BDH ! Il était miné par cette séparation et du même, à plusieurs reprises, faire valoir ses droits.
De santé fragile depuis l'enfance, il tomba malade, rechigna à se soigner correctement et sombra même un moment dans une dépression.Mais cela ne dura pas.


Le poète Alexandre Shaganov se rappelle : "Chez Sergey peu à peu, tout a commencé à se redresser. Ses yeux ont recommencé à briller, on avait l'impression qu'il avait surmonté quelque fracture intérieure. Il préparait de nouveaux concerts, pensait sérieusement à de nouveaux projets musicaux"
De fait, certains contrats étaient déjà signés....
La suite s'annonçait prometteuse. Mais le sort allait en décider autrement. Le 15 mai 1998, à Moscou, alors qu'il s'apprêtait à sortir de chez lui, Sergey Paramonov fut frappé d'une crise cardiaque. Etant seul à ce moment, il ne fut pas possible de le réanimer.


Les journaux de l'époque font état d'un décès suite à une pneumonie. Mais ses proches et ses amis ont tous confirmé la crise cardiaque. Pourquoi une telle rumeur ?


Suivant sa volonté, il fut inhumé à Moscou, cimetière Mitinskij (cimetière dit "Commercial", terrain № 7, tombe 3254)
Comme celles d'Edith Piaf ou de Jim Morisson en France, sa tombe (ainsi que celle de Victor Popov) est fleurie toute l'année par ses admirateurs qui ne l'ont pas oublié...

Tombe Tombe 02 

 

Toujours fleurie

Liens / Links

En russe pour la plupart. Pour ceux qui ne sont pas familiers des sites russes, j'ai sélectionné quelques pages de chacun...  Mais l'effort de les visiter en profondeur est souvent récompensé...

 

ru.wikipedia.org         

Dont j'ai repris en grande partie  la biographie de Sergey   Thanks for the biography

 

 

www.bdh.ru      
Vidéos, photos et historique du coeur
www.bdh.ru/photo/photo.shtml 
Photos
www.bdh.ru/video/songs/songs.shtml  Vidéos


                                       
Thanks for the video, pictures, biography...
Special thanks for your job...



www.youtube.com/user/BDHchoir

La chaine YouTube du BDH. Toutes les vidéos (149) du coeur y sont....

 

 

paramonovserg.narod.ru/
Articles, photos, Mp3...
paramonovserg.narod.ru/str.htm  
Photos
paramonovserg.narod.ru/song.htm  
Mp3


                     

 

 

 

Thanks for the pictures and the Mp3

 

 

paramonov-bdh.narod.ru/serezha.html Photos, Mp3, articles...
paramonov-bdh.narod.ru/audio1.html 
Mp3


     

 

 

Thanks for pictures

 

 

bdh.narod.ru/   
Mp3, photos


                                           

Thanks for the Mp3



kidsmusic.net.ru/artist.php?id=bdh&lng=en

Site plus ou moins en anglais
Comme toujours, des albums, un forum (en russe)....
Ne concerne que le BDH (Mais bien sur, il y a des titres chantés par Sergey)

Epilogue

nikolaev-face-1Impossible de ne pas évoquer ici Vitaly Nikolaev (Виталий Николаев) autre soliste de légende et qui succéda à Sergey dès 1975 (Voir le chapitre "adolescence"). D'autant qu'ils restèrent des amis proches jusqu'à la fin.


Vitali Viktorovitch Nikolaev est né le 6 mai 1962, dans la ville de Lubertsy (région de Moscou).Il entra au BDH au début de l'année 1975 et y restera jusqu'en 1979. Il fera des études d'électronique avec une spécialisation en automatisme mais continuera la musique en faisant quelques compositions. Il continue actuellement sous le nom de Nikivi.


Vitaly deviendra célèbre en 1977 en interprétant la chanson "la forêt Belovezhsky" (Беловежская пуща) dont voici la vidéo : 

 



Et quelques fichiers audio de ses interprétations :

Avrova

 

Latoshka   (Ласточка)


 

 Snegiri

 

Ty slyshish', more

 

V zemle nashi korni (En duo avec Марина Самышкина)

 

Shkol'nye gody  (avec Дима Голов et 2 autres solistes du BDH)


Revenez nous voir....

Revenez nous voir de temps en temps. Même si ce n'est pas à proprement parler un blog sur Sergey, ces pages pourront être mises à jour en fonction de nouvelles trouvailles sur le web....

Et si quelqu'un se sent le courage de traduire cet article en anglais, bienvenu à lui.
Ecrire à l'email du blog    Merci





Спасибо Сергей

Merci Sergey !


 

25 juin 2011 par Galaad.

Partager cette page

Repost 0
Published by